en Français

Je me suis formée em Gravure à l’École des Beaux-Arts de l’Université Fédérale de Rio de Janeiro, de 2002 à 2008. Durant la dernière année, je fus assistante du professeur de litographie. J’ai peu à peu monter et équiper un atelier de gravure dans un espace divisé avec quatre autres artistes, où je travaille jusqu’à aujourd’hui.
Depuis toujours, le principal axe de mon travail est la figure humaine. J’aime observer ses mouvements, ses expressions, ses réactions, bref, la subtilité des relations humaines. J’essaie de montrer ces choses telles qu’elles m’ont imprégnées: “La radiographie d’un clignement d’oeil, le squelette d’une pensée, les réactions qui ont lieu sous la peau, une touche de silence”. Bien que ces “portraits” soient figuratifs, ils ne sont pas pré-conçus. Je débute généralement la composition sans savoir ce que je vais réaliser: après le premier trait, d’autres surgissent et se relationnent. Durant ce processus, j’ajoute des détails qui sont dans ma mémoire, quasiment de manière inconsciente. Pour que cela puisse avoir lieu, je me dois d’adopter des mouvements spontanés quand je dessine.
La gravure se constitue chez moi comme un ensemble d’actions qui proportionne une vision plus palpable. L’apparence finale du travail me préoccupe aussi bien que les étapes avant la conclusion. Tout comme le dessin qui s’inicie sans but préétabli e prend peu à peu une forme concrète, la gravure adopte une direction seulement après la première épreuve d’état. Les formes se succédent de telle sorte que la forme finale peut renfermer juste l’essence de l’esquisse initiale.

J’ai participé à plusieurs d’expositions de groupe, y compris le « Salon des Beaux-Arts » Musée des Beaux-Arts Ribeirão Preto – São Paulo (2008); l’exposition “Atelier de la vie” (2013) et Rio Art 45 ° (2015) au Centre Culturel Laurinda Santos Lobo à Santa Teresa – Rio de Janeiro; une exposition collective de gravures “Art’In Loco” au CentroeCulturel Bernardo Mascarenhas, à Juiz de Fora – Minas Gerais et “embrasement” au Furnas Culturel à Botafogo – Rio de Janeiro; “Zone Graphique” au Centre Culturel Calouste Gulbenkian, Rio de Janeiro (2015); E’Carta Internazionale Mini Carte Contemporanee, Cassina de’Pecchi, Milan, Italie (2016 et 17).

Expositions en solo: « Triz » dans l’espace Télézoom à Humaita (2010); “Humano” (2012) et “Ímpar&Díspar” (2015) dans Casalegre Art Gallery Village à Santa Teresa, Rio de Janeiro; “Olho Nu” (2016) au Laurinda Centro Cultural Santos Lobo à Santa Teresa, Rio de Janeiro; “Fora do Horizonte” (2017) au Centre Culturel de la Cour Fédérale, Rio de Janeiro.

Anúncios